LA FILIÈRE COGNAC S’ENGAGE POUR LA VITICULTURE DURABLE

Forte de son rayonnement international et de ses perspectives de développement, la filière Cognac réaffirme ses

ambitions en matière de transition écologique et de viticulture durable et de mise en oeuvre de bonnes pratiques dans son vignoble.

L’appellation Cognac vise désormais la certification environnementale de 100 % de ses exploitations viticoles en 2030 au plus tard.

Cet engagement collectif atteste d’un niveau de performance environnementale reconnu et ambitieux. Il permet aux exploitations d’affirmer et de valoriser leur engagement auprès des consommateurs et des riverains en pratiquant une viticulture d’excellence, génératrice de valeur et respectueuse de l’environnement et des ressources.

La Certification Environnementale Cognac (CEC) intègre des critères spécifiques au vignoble cognaçais, en plus des exigences de la certification HVE du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Elle répond aux enjeux environnementaux suivants :

  •  Protéger la qualité des eaux en maitrisant l’usage des phytosanitaires, des fertilisants et en gérant les effluents vitivinicoles et de distillerie ;
  • Réduire l’utilisation des produits phytosanitaires et réduire la dérive via le recours à la pulvérisation confinée ;
  • Réduire le désherbage chimique et développer l’entretien mécanique des sols (deux mesures agro-environnementales ont été récemment inscrites au cahier des charges pour limiter l’utilisation du désherbage chimique) ;
  • Développer les relations avec les riverains ;
  • Gérer les déchets.

Cette démarche de certification s’appuie sur un partenariat fort et de long terme avec les Chambres d’Agricultures de Charente et de Charente-Maritime. Elle implique également d’autres partenaires tels l’Institut Français du Vin (IFV), une cinquantaine d’accompagnateurs techniques habilités par le BNIC et des syndicats professionnels.